Carte de l'ozone

Carte de répartition actuelle de l'ozone [ lire la suite ]

Taux d'ozone

La pollution atmosphérique nuit à la santé

L’air pollué pique le nez et la gorge et provoque une toux irritative. Mais ses effets les plus dangereux sont invisibles : il s’agit des dommages causés au cœur et au système circulatoire.

Ce sont surtout les enfants, les adolescents et les enceintes qui sont sensibles aux polluants atmosphériques.

Voies respiratoires

Les conséquences sanitaires les plus directes de la pollution de l’air concernent les voies respiratoires. On a des picotements dans la gorge et le nez, et les yeux commencent à pleurer. Lorsque des particules de poussières fines pénètrent dans la trachée, elles l’irritent. Si elles s’installent dans les bronches, la muqueuse de ces dernières enfle, produisant beaucoup de mucus, et la musculature des bronches se contracte. Les personnes souffrant déjà d’affections des voies respiratoires comme l’asthme ou la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) peuvent alors avoir des difficultés à respirer. Plus les particules fines sont petites, plus elles peuvent pénétrer profondément dans les voies respiratoires : les particules d’un diamètre inférieur ou égal à 10 µm atteignent les bronches et les bronchioles, celles de 2 à 3 µm les alvéoles pulmonaires. Le corps réagit par des réactions de défense qui portent atteinte aux tissus pulmonaires et peuvent, dans des cas extrêmes, provoquer un cancer. [lire la suite]

Liens