Dictionnaire de la météo

Des panneaux solaires hybrides pour des maisons autonomes

Les capteurs solaires produisent plus de chaleur que d’électricité. L’énergie thermique qui n’est généralement pas utilisée est de plus perdue. Les panneaux solaires «hybrides» permettent de stocker la chaleur pendant plusieurs mois dans le sol et de la réutiliser l’hiver pour chauffer l’habitation.

Une maison équipée de cellules photovoltaïques classiques: la majeure partie de l’énergie solaire captée ne peut être transformée en électricité et se perd en chaleur. (Image: manfredxy/Shutterstock.com)

Aujourd’hui, en Suisse, des milliers de propriétaires de maisons ont installé des panneaux solaires sur leurs toits afin de couvrir leurs besoins électriques. Dommage que la majeure partie de l’énergie solaire captée par la cellule photovoltaïque ne soit pas transformée en électricité et se perde en chaleur! La perte énergétique sous forme de chaleur s’élève généralement à env. 80 pour cent. La chaleur produite constitue de plus un obstacle à la transformation du rayonnement solaire en électricité. Plus les cellules solaires sont chaudes, plus le degré d’efficacité électrique baisse. La perte de chaleur par degré Celsius est de 0,3 pour cent. Autrement dit, les panneaux dont la température atteint 40°C – les cellules solaires peuvent chauffer jusqu’à 70°C - produisent douze pour cent d’électricité en moins. Dans le passé, de nouvelles tentatives visant à refroidir les panneaux solaires tout en utilisant la chaleur perdue pour la maison ont été menées, avec peu de succès jusqu’alors. 
 
La solution: la pompe à chaleur 
 
Hansjürg Leibundgut, professeur en technique du bâtiment à l’ETH Zurich, a développé ce que l’on appelle un capteur hybride. Celui-ci devrait approvisionner de plus en plus de maisons, aussi bien en électricité qu’en eau chaude. [Lire la suite]

lire