Dictionnaire de la météo

Pluie sur la neige : quelle est la participation du manteau neigeux aux quantités d’eau qui s’écoulent ?

Au printemps, il n’est pas rare qu’il pleuve sur des sols enneigés. La plupart du temps, le manteau peut absorber une partie de la pluie et diminue ainsi les quantités d’écoulement. Mais lorsqu’il pleut longtemps et de manière intensive, ou lorsque le manteau neigeux, comme c’est souvent le cas au printemps, est déjà totalement mouillé à l’arrivée de la pluie, une fonte des neiges accélérée peut renforcer les écoulements.

Expérience sur l’étude du transport de l’eau au sein du manteau neigeux : simulation de la pluie avec de l’eau colorée. Les résultats ont été utilisés pour l’amélioration et la validation du modèle de manteau neigeux SNOWPACK. (Photo: Roman Juras)

En automne également, les conditions peuvent devenir critiques - comme en octobre 2011 lorsque de nombreuses routes et voies de chemin de fer ont été inondées après de fortes pluies accompagnées de la fonte de la neige fraîche récente. Les crues d’octobre 2011 ont confirmé que les scientifiques ne connaissent pas encore assez l’impact de fortes pluies sur le manteau neigeux pour pouvoir prévoir précisément de tels phénomènes. Les chercheurs du SLF ont donc étudié plus de 1000 évènements passés de pluie sur neige en s’appuyant sur les données des stations météorologiques IMIS et des mesures de précipitations de MétéoSuisse. Ils n’utilisent pas ces données uniquement pour identifier où et quand il a plu de manière significative sur le manteau neigeux, mais également pour étudier les processus dans le manteau neigeux, notamment fonte, transformation ou écoulements d’eau dans le sol à l’aide du modèle SNOWPACK, et ainsi déterminer l’impact du manteau neigeux sur les écoulements d’eau. [Lire la suite]

lire