Donées climatiques

En Europe et au monde (version anglais). [ lire la suite ]

Climat

Les champignons sont très sensibles à un réchauffement du climat

Le réchauffement climatique va modifier la diversité des champignons dans le sol, notamment sur les sites froids, par exemple à la limite altitudinale de la forêt. Telles sont les conclusions d’une étude menée pendant six ans par une équipe de chercheurs de l’Institut fédéral de recherches WSL. Un nouvel équilibre entre les espèces de champignons modifiera aussi vraisemblablement les cycles des nutriments dans l’écosystème.

Frank Hagedorn (debout) et son équipe ont posé des câbles chauffants sur le sol au Stillberg près de Davos. Photo: Nick Dawes / SLF

Lorsque les températures augmentent sous l’effet des changements climatiques, le sol se réchauffe également, avec des conséquences pour les champignons. Des chercheurs du WSL ont étudié ce processus en réchauffant pendant six ans le sol de 4 °C dans des forêts de mélèzes et de pins de montagne, sur le Stillberg à Davos (GR). Pour simuler cette hausse de température, qui correspond au réchauffement attendu d’ici 2070, ils ont posé des câbles de chauffage dans la couche superficielle organique du sol de 20 parcelles expérimentales.

Les études ADN des échantillons de sol et des carpophores ont montré que la composition des espèces de champignons a évolué avec le réchauffement. L’un d’entre eux, Hygrophorus speciosus Peck, a pratiquement disparu. D’autres espèces comme le lactaire roux (Lactarius rufus) et le mycène à pied laiteux (Mycena galopus) ont profité du réchauffement et sont devenues plus fréquentes. Sur les 20 parcelles non chauffées, les chercheurs n’ont pas constaté de changements. [lire la suite]