Prévision pollinique

Centre d'Allergie Suisse [ lire la suite ]

Informations polliniques à l'étranger

Liens utiles sur les prévisions polliniques ou les informations polliniques à l'étranger. [ lire la suite ]

Qualité de l'air

Pollution atmosphérique: données actuelles sur MétéoSuisse [ lire la suite ]

Pollen

Attention à l’explosion des pollens en cas d’orage

Le temps ensoleillé et les températures élevées font que les pollens s’envolent en grandes quantités, au grand dam des allergiques. Les orages rafraîchissent certes l’air et permettent de souffler, mais la prudence s’impose. Un orage d’été peut en effet engendrer une réelle tempête d’allergènes. aha! Centre d’Allergie Suisse explique comment.

La meilleure protection en cas d'orage est de rester à l'intérieur.

La pluie est normalement synonyme de soulagement pour les personnes allergiques au pollen, car elle lave l’air du pollen et des particules. «C’est vrai en principe», souligne Georg Schäppi, directeur d’aha! Centre d’Allergie Suisse, «mais ce n’est pas le cas peu avant ou au début d’une pluie d’été ou d’un orage.» «Car c’est un moment où nous observons une multiplication des réactions allergiques chez les allergiques polliniques», continue l’expert en allergies.

Des conditions particulières

Ce qui peut étonner au premier abord est facilement expliqué: au début d’un orage, les vents descendants écrasent l’air et la pluie rabat vers le sol les pollens de graminées des couches d’air supérieures. La concentration pollinique à proximité du sol augmente rapidement. L’humidité de l’air élevée est absorbée par les pollens jusqu’à ce qu’ils explosent en raison de la pression osmotique. «Ceci libère de nombreuses particules allergéniques très fines qui peuvent pénétrer encore plus profondément dans les voies respiratoires que les grains de pollen entiers», explique Georg Schäppi. Un front orageux peut donc provoquer une aggravation des picotements et des démangeaisons, une toux ou des difficultés respiratoires sévères. [lire la suite]