Historical Weather

Find historical weather by searching for a city, zip code, or airport code. [ lire la suite ]

Donées climatiques

En Europe et au monde (version anglais). [ lire la suite ]

Météo & Savoir

Nourrir les oiseaux: bonne ou mauvaise idée?

Chaque hiver, la question se pose: faut-il s’occuper du repas des passereaux ou est-ce les rendre inutilement dépendants? S’il n’y a pas de contre-indications à les nourrir, il convient de respecter certaines règles.

Les oiseaux n’attendent pas l’aide de l’homme pour se nourrir en hiver: ils ont leurs propres stratégies de survie. (Photo: Keystone)

Faut-il donner des petites graines aux oiseaux? Telle est la question qui revient comme une ritournelle chaque hiver. Car le sujet, qui peut paraître anecdotique, n’en est pas moins clivant.

Est-ce nécessaire de donner un coup de pouce aux passereaux ou sont-ils assez grands pour se débrouiller tout seuls? Quand les températures s’entêtent en dessous de 0 °C, que le gel fige l’eau, la sève et chaque brindille, que la neige efface tout, on s’inquiète pour ces petites boules de plumes.

La mésange bleue qui semble trembloter sur la branche attire la sympathie citadine. Le rouge-gorge qui sautille au fond du jardin givré donne envie d’investir dans une maisonnette... [lire la suite]

______________________________________________

Les glaciers risquent de relâcher des polluants

En fondant, les glaciers pourraient libérer des produits chimiques qu'ils stockent depuis des années en raison de la pollution environnementale.

Des mesures ont été effectuées sur la carotte de glace du Fiescherhorn.
Image: Archives/Keystone

La fonte des glaciers liée au changement climatique menace de relâcher dans l'environnement des polluants d'origine industrielle qu'ils ont stockés. Une étude soutenue par le Fonds national de la recherche scientifique a analysé le cas des biphényles polychlorés sur une période allant de 1940 à 2002.

Les chercheurs, emmenés sous la direction de la professeur Margit Schwikowski, cheffe du groupe chimie de l'Institut Paul Scherrer, ont mesuré pour la première fois les concentrations des biphényles polychlorés (BPC) dans le glacier du Fiescherhorn. Les BPC appartiennent à la classe des polluants organiques persistants.

Beaucoup utilisées dans les transformateurs, les condensateurs, mais aussi dans les joints et les vernis, ces substances ont été limitées en Suisse dans les années 1970 déjà mais complètement interdites dans le monde en 2004. Elles sont difficilement dégradables et peuvent notamment s'accumuler dans les organismes vivants. [lire la suite]