Prévision pollinique

Centre d'Allergie Suisse [ lire la suite ]

Poussières fines Suisse

Carte de répartition actuelle des poussières fines [ lire la suite ]

L'index UV

Prévision de l'index UV (valeur maximale journalière) [ lire la suite ]

Informations polliniques à l'étranger

Liens utiles sur les prévisions polliniques ou les informations polliniques à l'étranger. [ lire la suite ]

Qualité de l'air

Pollution atmosphérique: données actuelles sur MétéoSuisse [ lire la suite ]

Météo & Santé

En hiver, attention aux carences!

Températures en chute libre, périodes de travail intense et déficit de soleil mettent l’organisme à rude épreuve. Baisse de tonus, manque d’énergie, fatigue… Pour pallier les carences qui vous affaiblissent et retrouver la forme, une cure de vitamines et d’oligo-éléments s’impose.

En hiver, une carence en vitamine D est presque incontournable.

Les températures négatives, la faible luminosité et le stress rendent l’organisme plus vulnérable. Pour garder toute sa vitalité, il doit s’assurer un apport quotidien en vitamines – contraction étymologique des mots «vital» et «amine». Ces acides aminés sont des molécules organiques indispensables au renouvellement cellulaire de notre organisme. Elles sont aussi de puissants antioxydants. Problème: notre corps ne les fabrique pas lui-même et doit, par conséquent, s’en procurer par d’autres moyens.  

Alimentation au diapason

A condition d’être équilibrée, et notamment riche en fruits, légumes et poissons, notre alimentation représente la principale source d’apport en vitamines. Mais froid oblige, notre organisme durant l’hiver se laisse plus facilement tenter par les féculents et les glucides, qui l’aideront à lutter contre ces conditions hostiles et feront disparaître rapidement la sensation de faim. «Lorsque les gens s’exposent au froid, leur besoin en calories augmente, explique Philippe Huber, médecin adjoint agrégé au service de gériatrie des Hôpitaux universitaires de Genève. [lire la suite]

______________________________________________

Médecine douce: 5 techniques simples pour chasser la déprime hivernale

Grisaille, froid et verglas… ce combo peu réjouissant est capable d’infuser les premiers mois de l’année d’une belle dose de blues. Afin de lutter contre la morosité saisonnière, la sophrologue certifiée Monia Journan propose 5 conseils, destinés à nous aider à appréhender la saison froide avec davantage de sérénité. À tester d'ici le printemps!

Lorsqu’il fait froid, la tentation de rester bien au chaud est irrésistible… Courage! Un petit tour du quartier durant la pause de midi (oui, oui, même par températures négatives) peut déjà faire des miracles sur notre humeur. © Te Nguyen

En hiver, le manque de soleil sème une légère pagaille dans notre horloge interne... Et non, les réveils difficiles et les coups de barre du milieu d’après-midi ne sont pas un hasard! La lumière du jour possède effectivement plusieurs fonctions essentielles à notre fonctionnement: c’est elle qui permet de bloquer la sécrétion de mélatonine (hormone du sommeil) et qui favorise la production de sérotonine (hormone qui lutte contre la déprime). Les mois les plus gris nous laissent donc automatiquement plus fatigués et moins guillerets que d’ordinaire. Et il n'est pas rare que des troubles de l'humeur se manifestent.

Hors de question, toutefois, de se laisser faire! Grâce à ces cinq mini-techniques, le blues de l’hiver n’aura aucune emprise sur nous… à tester absolument d’ici le printemps.

1. Prendre l’air… et respirer

Lorsqu’il fait froid, la tentation de rester bien au chaud est irrésistible… Il serait pourtant sage d’y résister, en bannissant par exemple les déjeuners au bureau. Courage! Un petit tour du quartier durant la pause de midi (oui, oui, même par températures négatives) peut déjà faire des miracles sur notre humeur. [lire la suite]

Liens