Préciser la météo

Des «îlots de chaleur» dans les villes

En Suisse, la météo a pulvérisé plusieurs records au mois de juin 2017. Mais surtout, ce mois a été exceptionnellement chaud, se plaçant au deuxième rang des mois de juin caniculaires vécus par le passé, avec comme point culminant la vague de chaleur qui a sévi du 19 au 23 juin. Les villes se réchauffent encore plus que leurs alentours, un effet connu sous le nom d'îlots de chaleur.

Cartographie urbaine modélisée de la température moyenne de l'air à deux mètres de hauteur à 16:00 h le 22 juin dans la ville de Zurich.

Pour mieux comprendre ce qui est à l’origine des îlots de chaleur – et, plus important, pour concevoir et développer des mesures efficaces contre le phénomène – les scientifiques qui étudient les îlots de chaleur à l'Empa et à l'ETH Zurich ont combiné des modèles de prévisions météorologiques avec les effets thermogènes qu'exercent les bâtiments et les rues. Il en a résulté une cartographie détaillée de la chaleur à Zurich, qui peut être utilisée pour pronostiquer avec précision les températures locales de l'air.

a dernière vague de chaleur, fin juin 2017 nous a remis en mémoire les vagues de chaleur de 2015 et de 2003. Les zones urbaines sont le plus fortement affectées par les vagues de chaleur, car ces régions font l'expérience de l'effet îlot de chaleur urbain (ICU) caractérisé par des températures de l'air plus élevées que dans l'environnement rural qui les entoure. [lire la suite]